Brel à Schaerbeek

25

octobre 17, 2013 by Mat

brel2

Jacques Brel

« On s’aperçoit très vite, quand on n’est pas beau (ce n’est pas du tout un complexe hein, c’est un constat), que l’intérêt qu’on peut avoir n’est pas en soi, mais dans le mouvement que l’on peut éventuellement avoir, ou dans l’apport que l’on peut éventuellement faire aux autres. Alors que les gens beaux, si vous voulez, leur pôle d’intérêt c’est eux »

On fête en ce moment les 35 ans de la mort de notre ex-voisin. Mais, oui, vous savez, le peï de la rue de Pavots : l’ancien Str… (Non, je déconne). En 1962, Jacques Brel emménage  à Schaerbeek avec sa femme et ses 3 enfants. Leur nouveau domicile se trouve à deux pas de la maison natale de Jacques : au bout de la rue des pavots. Il y créée  (en compagnie de sa femme, Miche) sa propre maison d’édition (Éditions Musicales Pouchenel).

brel

Domicile schaerbeekois de Jacques Brel (1962-1965)

C’est l’époque de « Zangra« , « Le Plat Pays« , « La Statue« , « Rosa« , « Les Biches« , « Les bigotes » et « Quand maman reviendra » (Tiens, lui aussi il donnait des leçons!). Oh, et lui aussi il interprétait des chansons ivre-zat. M’allei, ça c’est fort quand méém :’).

Ahem’, donc, en 1963, Brel écrit »Pourquoi faut-il que les hommes s’ennuient ?« , « Mathilde » et  une superbe chanson (complètement méconnue) baptisée « la fanette« . L’année suivante, ses parents décèdent tous les deux. Il écrit « Jef« , « Fernand« , « Les désespérés » et « Ces gens-là« . En 1965, il commence à se passionner pour l’aviation, quitte la rue des pavots et quitte Bruxelles … 

« A Bruxelles, je vivais dans un bon petit confort tranquille. Et j’ai quitté ça parce que j’ai préféré mes rêves. Parce que je donne priorité au spirituel sur le matériel. Mais je ne suis jamais venu à Paris pour réussir. »

brel

avec le chanteur Bobbelaan Schoepen

avec Bobbejaan Schoepen

La photo ci-dessus montre Jacques Brel en compagnie de son pote Bobbejaan Schoepen, le plus grand chanteur de country belge (décédé en 2010). Son nom est malheureusement tombé dans l’oubli au sud de la frontière linguistique :(. Et, je trouve ça proprement scandaleux. C’est pourquoi je vous laisse découvrir (ou redécouvrir) une de ses plus célèbres chansons : « De jodelende fluiter » (ou le sifleur tyrolien).

25 thoughts on “Brel à Schaerbeek

  1. Pierre dit :

    Bravo, chouette article :-)

  2. annabrxl dit :

    super la country tyrolienne belge !

  3. Lise dit :

    excellent ! merci

  4. Myriam dit :

    Ne pas oublier que Brel est né à quelques pas de là : avenue du Diamant 138, où se trouve d’ailleurs une plaque commémorative qui en atteste.

  5. anne7500 dit :

    Je découvre… Quel chouette blg ! Et donc c’est le chanteur qui a animé la mi-temps mardi soir et qui a été coupé à la pub, c’est ça ?

    • Mathieu dit :

      Oui ;), le pauvre. Vu que je le trouve sympathique, je lui souhaite vraiment de ne pas devenir le « nouveau brel ». Cette étiquette, c’est flatteur, mais c’est vraiment pas un cadeau. Il suffit de voir ce qui est arrivé à tous ceux à qui on la leur a collé : Serge Lama, Patrick Bruel … Arme Stroomaï. :(

  6. gilderic dit :

    « La fanette » et « Les désespérés » figurent parmi mes chansons préférées de Brel. Méconnues, tristes à se pendre, mais tellement belles !

  7. […] jolie version du "Temps des cerises", interprétée par notre regretté countryman yodler Bobbejaan Schoepen […]

  8. merci de ton passage ! n’hésite pas à laisser ton avis !
    bonne soirée

    • Mathieu dit :

      merci à toi, comment va ton roman? vu que ma plume est loin loin d’être bonne, je ne serais pas contre quelques petites critiques de ton cru v/v de mes billets :)

  9. j’aime Jacques Brel,
    merci de votre souscription Matieu :)

  10. Jean-Paul dit :

    I like your blog,
    thanks for your subscription :)

  11. Normand Charest dit :

    J’ai vu Brel à Montréal lors de sa tournée d’adieu…
    Pour ce qui est du chanteur country, c’est drôle qu’on en trouve un peu partout dans le monde, y compris chez nous, au Québec, également avec le «yodeling» tyrolien et le chapeau de cow-boy ;)

  12. Delaplume dit :

    Chouette cet article !!! Merci pour le like !! :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Joignez-vous à 466 followers

Auteurs

I Love Meiser est un blog ouvert à tous. On y parle essentiellement de la vie schaerbeekoise au travers de photos, de textes (vaguement) humoristiques et de tuyaux en tous genres. N'hésitez pas à nous contacter pour y ajouter votre grain de sel.

Dit is een blog voor iedereen. Het gaat over sociale gebeurtenissen in Schaarbeek : hier, men publiceert nuttige informatie, leuke foto's van de gemeente en (vaag) humoristische teksten. Aarzel niet om ons te contacteren... en om deel te nemen.

This blog is open to everyone. It is a sort of social city guide, in which we publish pieces of advice for those who live or want to live in Schaerbeek (Brussels). On this blog, you will find a lot of nice pictures, as well as (vaguely) humoristic articles... Don't hesitate to take part to it.

Communauté, Gemeenschap

Archives, Archief

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Joignez-vous à 466 followers

%d bloggers like this: