Ivan & Rudolf : “Loin des tons convenus de commémoration”

Laisser un commentaire

décembre 19, 2014 by Mat

“Ivan & Rudolf” est une pièce de théâtre basée sur une histoire vraie. L’histoire de deux Australiens – Ben et Adam – qui apprennent, après quarante ans d’amitié, que leurs grands-oncles respectifs (Ivan et Rudolf) ont tous les deux été envoyés sur le front en 1916, lors de la bataille de la Somme. Frappés par cette coïncidence, Ben et Adam décident de partir pour la France, à la découverte de leurs racines. S’ils avaient su – ces deux soldats de dix-huit et vingt ans, prisonniers de l’enfer des tranchées – qu’un siècle après que leurs destins se soient croisés, opposés, une amitié se nouerait entre leurs petits-neveux.

Les 27 et 28 décembre 2014, la compagnie schaerbeekoise du Théâtre Mâat jouera, sur les planches du théâtre de la montagne magique (57, rue des marais, 1000 Bruxelles), les deux premières représentations d’Ivan & Rudolf sur le sol belge. Ce spectacle – élaboré en collaboration avec le théâtre allemand Kontra-Punkt – réunit sur scène une trentaine d’acteurs et de musiciens, belges, allemands et suisses, pour vous parler de l’histoire extraordinaire de ces deux amis australiens (Benjamin Walker et Adam Gillitzer) qui embarquèrent un jour pour l’Europe, à la découverte de leur racines communes, celles de leurs grands-oncles, partis se battre dans le région de la Somme.

“Riding on the western front, traveling back through time / Two Australians cycling on the frontline / Here we go, through endless fields of beets / Here we go, to make our uncles meet / All along along memory lane from Menen to Pozières / we go searching through the names of those who were there / and died alone, so far away from home” (The Ballad of Ben & Adam, 2014).

Les grands-oncles de Ben et Adam se sont battus sur le même front, mais pas dans les mêmes tranchées. Ben raconte : “Adam s’arrêta, posa son verre, et dit qu’il avait lui aussi un grand-oncle qui était mort sur le front en 1916 – exactement un mois plus tard – le 16 septembre. “Vraiment?!” m’écriai-je enthousiaste, étonné que notre amitié ait pu commencer deux générations plus tôt grâce à la rencontre de nos grands-oncles, combattant côte-à-côte dans les tranchées. “Il était également dans le première division?” Non, répondit Adam, il était grenadier dans le régiment 119 de Stuttgart Cannstadt Olga. Il s’appelait Rudolf” (B. Walker, 2013).

“Adam paused, put down his glass and said that he too had a great uncle who died on the front in 1916 – exactly a month later – September 16th. “Really !” I enthused, astounded that our friendship may have begun two generations previous with our great uncles, side by side in the trenches. “…was he in the first division too?” No, said Adam, he was a grenadier in the Stuttgart Cannstadt Olga regiment 119. His name was Rudolf. I was stunned. My mind quickly dismissed the improbability – of course Australia was a multicultural nation, and I did remember meeting Adam’s affable Grandfather – Opa – who spoke with a heavy accent and even wore lederhosen. All right, Adam’s grandfather was German, no big deal right? Then I
put my glass down as it dawned on me…”You don’t think they…” My mind raced again as it addressed the possibility – and this time probability – that our great uncles were in the trenches of the Somme, trying to kill each other. Yes, that was it. Our uncles had been sent to kill each other” (B. Walker, 2013).

En 2011, Ben et Adam se décident à prendre l’avion pour l’Europe. Leur voyage sur les traces d’Ivan et Rudolf commence le 23 avril 2011 par une escale dans le village de Mennen en Belgique, où repose la dépuille de Rudolf (le grand-oncle d’Adam). Il se termine deux jours plus tard dans le département français de la Somme – au bout du circuit du souvenir – dans la région de Pozières. Le lieu d’une des batailles les plus meutrières de l’histoire : de juillet à novembre 1916, l’affrontement fait environ un million de victimes, dont 442.000 morts ou disparus. Parmi eux, ces deux hommes, à peine sortis de l’adolescence, emportés dans le tourbillons de l’histoire, tués.

ballad_of_ben_and_adam_ivan_rudolf

L’adaptation théâtrale de l’histoire de Ben et Adam et de leurs grands-oncles Ivan et Rudolf a été conçue comme une Odyssée Musicale qui mélange réalité et fiction. Les textes et la musique ont été écrits par Christine Smeysters et Hadi El Gammal (Maât), tandis que la mise-en-scène et les costumes ont été préparés Frank Schulz (Kontra-Punkt). “Accessible à tous (à partir de 9 ans), le spectacle se joue dans les trois langues : anglais, français et allemand, avec des sous-titres lorsque c’est nécessaire, rédigés dans la langue du pays où le spectacle se joue”.

“Ivan et Rudolf est avant tout une ode à la vie, à l’amour et à la réconciliation. Loin des airs de circonstances et des tons convenus de commémoration, le spectacle prend à contrepied le caractère tragique de la guerre pour mieux en montrer l’absurdité. Il s’inspire de l’histoire vraie de deux amis d’enfance australiens qui découvrent, après 40 ans d’amitié, que leurs grands-oncles respectifs ont combattu en 1916 dans la terrible bataille de la Somme. Ils étaient enrôlés dans les camps opposés et sont morts à un mois de distance. Ivan, l’Australien,18 ans, et Rudolf, l’Allemand, 20 ans avaient bien plus en commun que ce que l’Histoire leur a accordé”.

unnamed (3)

unnamed (2)

unnamed (1)

Le théâtre Mâat est un théâtre jeune public créé en 1989 à l’initiative de Christine Smeysters et Hadi El Gammal. Il rassemble de jeunes comédiens venus de Schaerbeek et d’ailleurs. Les thèmes des pièces du théâtre Mâat sont “élaborés autour de propos sociaux et centrés sur les acteurs, [leurs] spectacles mêlent étroitement la musique au théâtre dans un élan festif où l’humour et la tendresse cherchent à l’emporter sur la tristesse et la violence”. Vous pouvez encore réserver vos places, en contactant le Théâtre Mâat au numéro suivant (02/210.15.90) ou en envoyant un e-mail à l’adresse que voici :j.elgammal@theatremaat.com.

unnamed

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Joignez-vous à 467 followers

Auteurs

I Love Meiser est un blog ouvert à tous. On y parle essentiellement de la vie schaerbeekoise au travers de photos, de textes (vaguement) humoristiques et de tuyaux en tous genres. N'hésitez pas à nous contacter pour y ajouter votre grain de sel.

Dit is een blog voor iedereen. Het gaat over sociale gebeurtenissen in Schaarbeek : hier, men publiceert nuttige informatie, leuke foto's van de gemeente en (vaag) humoristische teksten. Aarzel niet om ons te contacteren... en om deel te nemen.

This blog is open to everyone. It is a sort of social city guide, in which we publish pieces of advice for those who live or want to live in Schaerbeek (Brussels). On this blog, you will find a lot of nice pictures, as well as (vaguely) humoristic articles... Don't hesitate to take part to it.

Communauté, Gemeenschap

Archives, Archief

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Joignez-vous à 467 followers

%d bloggers like this: